fbpx

La journée type d’un mandataire immobilier



Certains peuvent penser que la journée d’un mandataire, ou d’un professionnel de l’immobilier en général, se passe le plus calmement du monde. En réalité, il n’en est rien. Pour illustrer les choses, il faut savoir qu’il faut en moyenne 36 heures de travail pour finaliser la vente d’un bien. Bien entendu, toutes les activités inhérentes à une telle opération ne peuvent être réalisées en une seule journée. Toutefois, le mandataire immobilier peut cumuler quelques-unes pendant ce laps de temps. Voici tout ce qui est à savoir sur les activités que peut mener un mandataire immobilier pendant une journée.

Picto bleu liens - BL Agents mandataires immobilier

Un seul rythme, le vôtre

D’une manière générale, le mandataire immobilier assure la plupart des activités de l’agent immobilier. Cela inclut, entre autres la prospection, le négoce d’un bien dans le cadre d’une vente, la mission d’interface entre vendeur et acheteurs potentiels, l’organisation des visites, etc. La principale différence entre ces deux professionnels concerne leur niveau d’autonomie. L’agent immobilier est souvent un salarié au sein d’une agence ou d’un réseau d’agences.

 

Dans certains cas, il peut travailler pour son propre compte, mais cela n’arrive pas souvent. Pour sa part, le mandataire immobilier travaille de manière tout à fait autonome. Contrairement à l’agent qui est souvent imposé de contraintes horaires et d’objectifs, il est maître de son agenda et de son emploi du temps. Il peut même travailler de chez lui. Travailler à son propre rythme n’est pas qu’un avantage personnel. Cela permet aussi au mandataire immobilier de gagner de l’argent.

 

Par quel biais ? Il faut, tout d’abord, savoir que ses revenus sont assurés essentiellement par les commissions sous forme de pourcentage sur le prix de vente d’un bien. En finalisant plusieurs opérations sur une période donnée, le mandataire peut réaliser de bons profits en organisant bien ses journées de travail. Par ailleurs, le métier de mandataire peut aussi être pratiqué en tant qu’activité professionnelle complémentaire.

Picto rouge agent - BL Agents mandataires immobilier

La prospection

La prospection est assurément l’une des tâches les plus récurrentes que le mandataire, mais également l’agent immobilier, puisse effectuer. Il s’agit de l’action de recherche de biens à vendre par différents canaux, notamment la prospection sur le terrain, le boitage et le pige.

 

La première technique de prospection, celle d’aller sur le terrain, consiste généralement à réaliser des porte-à-porte. Bien souvent, les agents et mandataires n’accordent pas de crédit à cette pratique étant jugée peu efficace pour trouver les meilleures opportunités.

 

En réalité, l’objectif est tout autre. Car le porte-à-porte permet surtout de tisser des liens avec les habitants, ceux-là même qui vont ensuite informer ultérieurement le mandataire sur les biens disponibles à la vente.

Picto jaune métier - BL Agents mandataires immobilier

Les autres moyens de prospection

Pour sa part, le boitage est une approche utilisée régulièrement par les professionnels. Si le mot est assez barbare, il désigne une technique qui consiste à déposer dans les boîtes à lettres de particuliers ciblés à l’avance des prospectus détaillant ou proposant le service proposé par le mandataire immobilier. Ces supports seront accompagnés de certaines informations essentielles comme le contact téléphonique par exemple. Le boitage tend à être délaissé progressivement par les professionnels de tous les secteurs. Pourtant, bien utilisée, cette approche de prospection peut constituer un levier important pour développer les affaires.

 

Enfin, la prospection peut aussi être réalisée à travers la pige immobilière. Quèsaco ? Il s’agit, pour le mandataire, de collecter les annonces de ventes de biens par leurs propriétaires pour ensuite contacter ces derniers et de leur proposer de signer un mandat. D’ailleurs, on estime que plus de 70 % des vendeurs font appel à un professionnel pour espérer vendre plus rapidement. Dans tous les cas, cette approche revêt un atout essentiel. Il permet, en effet, de gagner du temps par rapport à la prospection physique (sur le terrain). Par ailleurs, pour faciliter la réalisation de la pige, il est possible d’utiliser un logiciel spécifique.

Des questions ? Faites-vous rappeler gratuitement par l’un de nos conseillers.

En savoir plus ? Téléchargez notre plaquette explicative.

Envie d’intégrer notre réseau d’experts ? Déposez votre candidature.

Picto vert loupe formation - BL Agents mandataires immobilier

L'estimation de biens

L’estimation de la valeur d’un bien présente au moins la même importance que la prospection dans le processus de vente. Il faut savoir que la plupart du temps, les propriétaires ont tendance à surestimer la valeur de leurs biens respectifs. Il revient, dans ce cas, au mandataire d’user ses compétences pour fixer une estimation rationnelle.

 

Pour ce faire, il doit connaître la tendance des prix sur le marché du segment auquel appartient chaque type de bien immobilier en vente. D’une manière générale, cet exercice d’estimation prend une ou deux heures.

Picto jaune dossier - BL Agents mandataires immobilier

L'entrée des mandats

Prospection et estimation réalisées, vient ensuite l’étape de l’entrée de mandats. Cette opération est assez fastidieuse, car elle consiste à convaincre le vendeur d’accorder l’exclusivité de la réalisation de l’opération de vente au mandataire (mandat exclusif).

 

Une fois son approbation obtenue, le professionnel va ensuite s’atteler à la finalisation de la vente le plus rapidement possible en dénichant les potentiels acheteurs. Ainsi, il peut mettre à son profit son appartenance à un réseau comme BL Agents. Mis à disposition par un portail en ligne pour les annonces, les logiciels sont autant d’outils pouvant être accordés par son réseau au mandataire afin de réaliser cette opération dans les meilleures conditions.

 

Il faut savoir qu’il existe aussi certains logiciels qui permettent aux propriétaires de suivre l’évolution du processus de mise en vente de leurs biens. Ce type d’outil peut être utile au mandataire pour signifier son professionnalisme, mais également pour mettre davantage de transparence vis-à-vis de son client.

Picto rouge loupe maison - BL Agents mandataires immobilier

Les visites

Une fois le mandat exclusif dans la poche, il faut commencer à organiser les visites du bien à vendre avec les potentiels acquéreurs. Cette opération est cruciale et qu’il faut, par conséquent convenir de certains détails avec les propriétaires. Parmi ces derniers figure la détention du double des clés de manière à pouvoir accéder à l’intérieur à tout moment.

 

Dans l’idéal, il serait mieux de réaliser les visites en l’absence du ou des vendeurs.

Picto vert euro - BL Agents mandataires immobilier

L'offre d'achat

C’est en obtenant la promesse, ou offre, de rachat que le mandataire peut vraiment considérer que la première étape de son travail a été effectuée. Le reste peut être plus ou chronophage, notamment pour la constitution du dossier client, mais également la rédaction du compromis de vente.

 

Le début de la finalisation de la vente proprement dite sera matérialisé par la signature de ce document.