Tout savoir sur le métier

de mandataire immobilier



Dans l’immobilier, les missions d’un mandataire peuvent se confondre avec ceux des autres acteurs de ce domaine. Ainsi, il est important d’apporter quelques éclaircissements à ce sujet. Il convient également de donner des explications sur les formations auxquelles ce professionnel a accès dans l’exercice de ses fonctions.



Quelles missions pour le mandataire immobilier ?

Le mandataire immobilier assure plusieurs missions. La première et la plus importante est l’accompagnement des investisseurs et des propriétaires durant leurs projets. Il photographie la propriété, il est le garant de la signature des mandats et publie les petites annonces en ligne. En tant qu’accompagnateur, il traite les demandes d’estimations. Après ce traitement, il envoie les réponses à leurs destinataires. Il est responsable de la visite de la propriété. Si nécessaire, il peut offrir d’autres services en fonction des besoins de ses clients.

Le métier mandataire immobilier présente de nombreuses similitudes avec celui d’agent immobilier en ce qui concerne ses missions. L’un et l’autre s’occupent de la recherche des acheteurs et des propriétaires désirant céder leur bien. Enfin, ils participent aux négociations en rapport avec les transactions. Ce qui les différencie ? Le mandataire est un travailleur indépendant qui peut choisir son statut.

Des questions ? Faites-vous rappeler gratuitement par l’un de nos conseillers.

En savoir plus ? Téléchargez notre plaquette explicative.

Envie d’intégrer notre réseau d’experts ? Déposez votre candidature.

Rencontrer nos experts ? C’est possible, inscrivez-vous à une de nos réunions.

Comment devenir mandataire immobilier ? Sous quel statut?

Les différents statuts

Pour devenir mandataire immobilier, il faut choisir un des statuts suivants : micro-entrepreneur ou créateur d’une Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle (SASU) ou Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL).

Le statut de micro-entrepreneur

Le statut de micro-entrepreneur est le statut qui convient le mieux à ceux qui veulent démarrer leur carrière en tant qu’indépendants. Pratique et économique, depuis une dizaine d’années, il répond aux attentes des travailleurs qui montent leur propre activité. Un micro-entrepreneur profite de plusieurs avantages, dont des obligations en terme de gestion ultra-simplifiées. Cependant, son chiffre d’affaires annuel maximal est aujourd’hui fixé à 70 000 € HT.

Le statut de SASU ou d'EIRL

Le statut de SASU ou d’EIRL, quant à lui n’implique aucune limitation de chiffre d’affaires. Par contre, il nécessite un niveau de gestion équivalent à la création d’une entreprise.



La formation, un gage de réussite pour le mandataire

Envie d’exercer le métier de mandataire immobilier ? Il faut se former. Un expert dans le domaine des transactions immobilières doit posséder des compétences commerciales, juridiques, en communication, organisationnelles, informatiques et techniques. Il doit être capable de rédiger les annonces et négocier les prix, par exemple.

Ainsi, le mandataire immobilier qui travaille au sein d’un réseau bénéficie d’une formation continue. Il se forme pour gagner en indépendance et obtenir une assistance personnalisée. En général, le cursus qui s’étend sur un trimestre facilite l’intégration dans le marché immobilier. Il permet de disposer des outils indispensables à l’accomplissement de ses nouvelles missions.

En poste, ce professionnel poursuit sa formation conformément à la législation pour l’accès au logement et un urbanisme rénové en vigueur depuis 2014. Tous les ans, il doit suivre des cours d’une durée totale de 14 heures. Dans la majorité des cas, le réseau auquel il appartient lui propose des modules gratuits. En se formant, il gagne en compétence ainsi qu’en notoriété. En toute logique, sa rémunération de mandataire immobilier augmente en conséquence.

Mandataire ou agent immobilier, quelle différence ?

LE MANDATAIRE IMMOBILIER

Le mandataire immobilier indépendant est un professionnel qui travaille pour le compte d’un mandant (une agence immobilière). Il assure la majorité des missions de cette entreprise à l’exception de quelques signatures : celle du compromis de vente et celle de l’acte de vente. Prestataire indépendant, il se sert souvent d’internet pour diffuser ses offres et pour prospecter ses clients. Il peut disposer d’un local qui lui est propre. Il fixe lui-même ses horaires de travail en fonction des projets que son mandant lui confie. Pour devenir mandataire immobilier, aucun diplôme n’est requis. Ainsi, le métier de mandataire immobilier facilite la reconversion professionnelle. Au niveau juridique et administratif, il présente peu d’obstacle. La contrainte la plus importante est d’avoir un numéro d’immatriculation au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC).

Lire plusLire moins

L’AGENT IMMOBILIER

L’agent immobilier exerce ses fonctions au sein d’une agence immobilière. Il dispose de son propre bureau et peut y recevoir ses clients. Il a besoin d’une carte professionnelle pour travailler, ce qui n’est pas le cas pour le mandataire immobilier. Afin d’obtenir ce document, il fournit à la Chambre de Commerce et d’Industrie : un casier judiciaire vierge, un diplôme équivalant à une licence, des garanties financières et une pièce qui justifie la souscription à une police d’assurance.
En ce qui concerne sa rémunération, elle équivaut à 5 % à 10 % de la valeur des transactions réalisées. Les clients lui versent ses gains après la signature des contrats de vente ou de location.

Lire plusLire moins